FAQ

La plupart  des questions que peut se poser tout
un chacun sur notre MLC sont listées ci-après.
Au cas où vous ne trouveriez pas les réponses
 à vos
interrogations, merci de bien vouloir contacter le
webmaster
qui vous répondra au mieux et, le cas échéant, ajoutera
la question
 et sa réponse à cette liste.

Foire aux Questions

   a1 - Qu'est-ce qu'une monnaie locale complémentaire ?
Une monnaie locale complémentaire est une monnaie parallèle qui n'émane pas d'un gouvernement national et qui est destinée à être échangée exclusivement dans une zone géographique limitée.
Elle fonctionne en complément de la monnaie nationale.
 a2 - Qu'est-ce que La Grue ?
La Grue est une monnaie locale complémentaire qui pourra être utilisée exclusivement dans les 3 régions couvertes approximativement par l'Ancien Comté de Gruyère: le Saanenland, le Pays-d'Enhaut et l'actuel district de la Gruyère.
La mise en circulation des grues est prévue pour fin 2019.
 b1 - Qui gère le projet ?
L'association La Grue est gérée par un collectif citoyen.
Toute personne est la bienvenue pour s'investir dans le projet.
Bien que potentiellement soutenu par des personnes de tout bord, il est complètement apolitique.
  b2 - Quel est le but du  projet ?
Le but final est de mettre en circulation une monnaie locale complémentaire et de péréniser l'action dans le périmètre de l'ancien Comté de Gruyère.
Au-delà de cette action, il y a la volonté de participer à la construction d'un monde différent.
Entre autres, nous souhaitons:
• Redonner à la monnaie sa fonction première, à savoir un moyen d'échange, loin de la spéculation et des jeux économiques découplés de la réalité;
• Redonner à chacun la possibilité d'agir de façon directe et démocratique sur son environnement; en l'occurence ici le système monétaire;
• Permettre à chacun de comprendre comment fonctionnent ensemble les différents circuits financiers: monnaie-dette, MLC, SEL... afin de choisir en toute conscience lesquels favoriser;
• Rendre visible les savoir-faire et les compétences qui constituent le tissu économique régional;
• Favoriser les circuits courts et le commerce local afin d'oeuvrer pour un monde avec moins de dépendances aux énergies fossiles.
  b3 - Qui cela concerne-t-il ?
• Tous les citoyens qui souhaitent participer à la construction d'un monde plus sûr, plus équitable et plus convivial. Ils leur suffit de changer leurs francs
suisses en grues pour déjà devenir acteur du projet.
• Ceux qui le désirent peuvent devenir membre individuel de l'association. Une petite cotisation annuelle leur octroie, à terme, certains avantages.
• Pour les prestataires qui veulent favoriser le commerce de proximité, il leur suffit de rejoindre le réseau, c'est-à-dire devenir membre de l'association. soit signer lâchante et s'engager à la respecter. Dès lors, ils figureront sur la carte interactive des prestataires et pourront apposer sur leur devanture le macaron ad hoc.
  b4 - Quels sont les avantages d'utiliser des grues ?
Il n'y a pas d'intérêt personnel mais uniquement un intérêt collectif.
L'utilisation des grues aura pour effet de rendre visible un mouvement de citoyens, d'associations, de prestataires qui se soucient de la préservation de notre économie locale. Le système renforce le sentiment d'appartenance à la communauté concernée et encourage les rapports sociaux.
  b6 - Quelle est la valeur d'une grue ?
Une grue est équivalent en tout temps à un franc suisse.
Elle a la même valeur d'échange et est garantie, non pas par un équivalent or, mais par un franc suisse placé dans une banque éthique.
  b7 - Où peut-on se procurer des grues ?
Dans les bureaux de change. Il s'agira, entre autres, des offices régionaux du tourisme et les commerçants qui ont été mandatés pour ce faire.
Vous aurez aussi la possibilité de vous faire rendre la monnaie en grues chez tous les commerçants membres qui les acceptent; dans la limite de leur disponibilité.
  b8 - Quelle est la validité des grues dans le temps ?
Une grue n'a pas de date d'échéance  de validité.
Sa valeur est garantie dans le temps.
  b9 - Que se passe-t-il si la démarche est stoppée ?
Il n'est bien sûr pas prévu que la démarche s'arrête.
Ce qui pourrait l'y amener serait une modification de la législation ou un changement du modèle financier national; cela rendraient les monnaies locales complémentaires illégales ou inutiles. Le cas échéant, nous mettrions un terme à la démarche et dans un délai déterminé, tous les possesseurs de grues  pourraient les échanger sans frais contre des francs suisses dans les bureaux de change agréés.
  b10 - La grue peut-elle perdre de la valeur dans le temps ?
Absolument pas. Par contre, une monnaie fondante telles celles mise en circulation par les banques et la généralisation des taux négatifs pourrait perdre sa valeur.
  b11
Puis-je convertir les grues en francs suisses si je n'en ai pas l'utilité ?
Non. Cette possibilité est réservée aux prestataires uniquement. Dans ce cas, un pourcentage (à fixer) leur sera prélevé. Ceci dans le but de les encourager à trouver des débouchés et à faire circuler la monnaie. Le pourcentage prélevé constituera un fonds destiné à soutenir des projets locaux à vocation écologique, sociale ou culturelle.
 c1 - Qui fixe le prix de vente des marchandises / des prestations ?
Du fait qu'un prix de vente est déjà défini en francs suisses, il n'y pas de raison à le changer puisqu'un franc équivaut à une grue. Si un prestataire souhaite fixer un prix préférentiel aux clients  qui paient en grues, c'est son choix et son droit. Par contre, il n'a pas le droit de surtaxer un produit / une prestation si réglée en grues.
 c2 - Est-il possible de payer en mixte ?
Du fait que la grue est disponible qu'en billets, la monnaie rendue le sera en centimes. Par ailleurs, une facture peut être payée en partie en grues, en partie en coupures nationales, au gré du prestataire.
Exemple: prix de vente CHF 4.50
1) Vous payez avec un billet de 5 grues; on vous rend 50 centimes.
2) Vous payez avec un billet de 4 grues et complétez avec 50 centimes.
3) Vous payez avec un billet de 20 grues; on vous rend 10 grues, 5 francs et 50 centimes.
etc.
 c3 - Y-a-t-il un risque d'inflation ?
Non, puisqu'il n'y a aucune création monétaire à proprement parler. L'évolution des prix à la consommation est entièrement découplée de la mise en place d'une monnaie locale.
  c4- Peut-on déposer des grues dans un établissement bancaire ?
Aujourd'hui, aucune banque ne gère des comptes en monnaies locales complémentaires. Une MLC n'est destinée ni à l'épargne ni à la spéculation.
  c5 - Quels avantages par rapport au WIR et au chèque REKA ?
• Le WIR est essentiellement destiné aux relations inter-entreprises et aux PME.
• Le chèque REKA est une monnaie sectorielle réservée aux loisirs.
• La MLC La Grue est une monnaie régionale pour les 3 régions spécifiées.
  c6 - Peut-on s'enrichir par le biais de l'association La Grue ?
Non. La Grue est une démarche citoyenne. La charge de travail est répartie entre les bénévoles impliqués dans la gestion du projet. La comptabilité de l'association est transparente et est présentée aux assemblées générales.
Artisans - Agriculteurs - Commerçants - Services...
  d1
Quels sont les avantages apportés par La Grue pour un prestataire ?

En adhérant à l'association, il obtient  les avantages suivants:
• Visibilité accrue de son activité par l'intermédiaire du site web La Grue
• Affichage du macaron officiel sur sa devanture, dans sa publicité, sur son site web..., afin d'affirmer son attachement au commerce local
  d2 - Et la bureaucratie qui en découle ?
Si le prestataire décide de continuer de travailler avec une seule caisse (les billets de la MLC La Grue sont de taille et de couleur de base identique à ceux émis par la BNS), il n'y a pas lieu de changer quoique ce soit.
La tenue de la comptabilité du prestataire reste donc inchangée.
Seuls les prestataires qui officieront en tant que bureau de change devront tenir une comptabilité spécifique des montants échangés.
  d3 - Quelles limites peut-on fixer à un paiement en grues ?
Une règle, qui fixe les limites, est établie par chaque prestataire. Cette règle va dépendre fortement du genre de commerce concerné.
Exemples possibles:
• Un garagiste se fait payer la main-d'oeuvre en grues et les pièces en francs
• Un  commerçant accepte des grues pour 50% de la facture totale
 d4 - Et si toute le monde paient en grues ?
L'utilisation des grues va rester marginale dans un premier temps. Par la suite, le réseau va s'étoffer avec davantage de consommateurs et de prestataires, donc davantage de débouchés pour pouvoir utiliser les grues.
 d5 - Et si on ne trouve pas de débouchés pour les grues encaissées ?
Il faut garder à l'esprit que l'utilisation de la monnaie locale complémentaire va rester marginale pendant assez longtemps, Cependant, la situation va évoluer et de plus en plus de prestataires vont l'utiliser pour par exemples:
• Payer une partie son salaire et celui des employés en grues
• Verser la prime de fin d'année en grues
• Organiser le soupe de fin d'année dans un établissement qui accepte les grues
• Payer les jetons de présence (assemblées communales) en grues
Exemple concret:  en Valais depuis peu,  la Commune de Sion accepte la MLC  Le Farinet pour payer les amendes d'ordre, les émoluments dûs au service des habitants et bien d'autres factures encore.
En dernier recours, le prestataire pourra changer ses grues en francs, mais alors une commission d'un pourcentage à fixer lui sera prélevé.
  d6 - Qu'en est-il de la TVA ?
Rien ne change concernant la TVA.
Pour ce qui concerne les grues encaissées, elle est payée en francs.
  d7 - Quels sont les coûts de participation pour un prestataire ?
Une cotisation annuelle est perçue dont le montant est fixé par l'assemblée générale des membres (voir aussi le formulaire d'adhésion)
  e1 - Que se passe-t-il en cas de dissolution de l'association ?
Seule l'assemblée générale des membres peut dissoudre l'association selon les dispositions statutaires de l'association. Dans ce cas, les grues en circulation seront échangées contre le montant équivalent en francs suisses.
  e2 - Quel sont les critères de sécurité des coupures ?
Les coupures de La Grue  incluent 4 niveaux de sécurité distincts. Leur reproduction par photocopie ou autres techniques est quasi impossible. De toute évidence, aucun faux-monnayeur n'aurait un intérêt à reproduire la MLC, du fait qu'elle ne pourrait être utilisée uniquement dans une des 3 régions concernées. Dans tous les cas, les criminels internationaux ne peuvent s'intéresser à une monnaie locale !
  e3 - Quelle sécurité pour les coupures en stock ?
Les grues qui ne sont pas encore mises en circulation sont conservées chez le fournisseur qui, en tant que spécialiste de la branche, possède les moyens adéquats pour ce faire.
  f1 - Quel est le coût de la production des billets ? Qui paie ?
À ce stade, le fournisseur n'est pas encore désigné.
Si l'on se base sur l'expérience valaisanne avec la MLC Le Farinet, le prix de revient d'un billet était de 14 centimes, soit 3 à 4 fois moins que le coût des billets de la BNS.
Au total, 500'000 farinets ont été imprimés pour un montant d'environ  CHF 12'000.
Le financement du premier tirage (quantité à définir) sera assuré  par le biais d'un financement participatif.
  f2 - Financement participatif Pourquoi ?
La Grue est une démarche citoyenne, sans but lucratif.
Il est donc important de s'assurer que les citoyens nous suivent dans ce projet. Le financement participatif (crowdfunding) permet de répartir l'investissement nécessaire sur une large tranche de la population et valide le fait que nous répondons réellement au souhait exprimé de la population.
  g1 - Que devient l'argent de la caution ?
Les sommes récoltées en francs suisses et échangées contre des grues par les usagers auprès des bureaux de change seront placées sur un compte bancaire.
L'établissement choisit est celui qui fait à nos yeux  l'usage le plus éthique de ce capital.
  g2 - Y-a-t-il un bénéfice financier en bout de compte ?
Non. Le but n'est ni de faire de l'argent avec l'argent, ni de s'enrichir. C'est pourquoi cette démarche est basée sur le bénévolat au sein d'une association sans but lucratif.
Dans le cas improbable où un bénéfice serait dégagé, il serait réinvesti dans un projet local de bien commun choisit par les membres de l'association.
  h1 - Comment la MLC  La Grue va-t-elle évoluer ?
Dans un premier temps, ce qui va être mis en place pour la fin 2019 le sera pour une période d'au moins 2 ans.
À la suite des expériences faites, il se peut que La Grue évolue dans le sens des paiements électroniques, des crédits mutualisés, d'une monnaie fondante...
Mais tout cela est encore de la musique d'avenir relativement lointaine.
Dans tous les cas, ce sont nos membres individuels, prestataires et institutionnels qui prendront les décisions qui s'imposent.